Comment choisir son logiciel de caisse magasin ?

Christelle DA CUNHA
En charge du marketing chez Ginkoia, Christelle travaille avec les acteurs du retail sport depuis plus de 5 ans afin de leur partager la culture du commerce des consultants Ginkoia, au service de la réussite de chaque commerçant.
23 janvier 2020 - 3 mn

L’encaissement est une étape cruciale dans l’expérience client en magasin et le souvenir qu’il en gardera. Si la qualité de l’accueil et la convivialité de l’échange sont des valeurs fortes en caisse, l’enjeu numéro un en caisse reste d’encaisser les articles, en générant le moins d’attente possible. Cette attente est même le premier motif d’insatisfaction d’un client vers un magasin.

Les fonctionnalités du logiciel de caisse magasin


Chaque commerçant a besoin de fonctionnalités de base : saisie des articles, choix du mode de paiement, réalisation d’avoir/remises, édition du journal de caisse, etc.

Le lien avec le fichier client est également une fonctionnalité à observer : quel accès à la fiche client ? que puis-je faire : fidélité, historique des achats, coordonnées téléphonique/e-mail, zone de chalandise ? Ces données sont-elles exploitables pour planifier des opérations commerciales ou réaliser des actions de communication ?

Les droits utilisateurs doivent être administrables afin de déterminer qui peut faire quoi au sein de votre organisation : autoriser la réalisation de remises, la production d’avoir, etc.

Le logiciel de caisse peut aussi couvrir la gestion commerciale et stocks de votre activité, que vous gériez un seul magasin ou une enseigne.

Demander une démonstration du logiciel de caisse Ginkoia

 

Le logiciel de caisse doit répondre aux spécificités de votre activité

Un magasin proposant la vente et la location de matériels de sport a besoin d’encaisser sur un même ticket la location des skis, chaussures, casques et les éventuelles ventes réalisées lors de la visite du client en magasin, le tout, associé de façon unifiée à sa fiche client.

La logique sera la même si vous proposez par exemple des prestations de services de type atelier ou encore, si vous organisez des opérations de dépôt vente dans l’année.

 

L’ergonomie, enjeu de rapidité du logiciel de caisse

L’interface des logiciels de caisse, longtemps délaissée, est aujourd’hui une vraie question à poser lors de votre process de décision. La conception des écrans, leur organisation et le design ont un impact direct sur 1/ la prise en main par un ou une nouvelle hôtesse de caisse, 2/ la rapidité d’exécution de l’encaissement, donc la file d’attente.

A cela vient s’ajouter la dimension conviviale, agréable à utiliser, critère important pour mobiliser vos utilisateurs. Observez les menus, sont-ils clairs, logiques ? Les intitulés ou icônes des boutons sont-ils compréhensibles, intuitifs ? Le risque d’erreur de manipulation est-il important ?

Les tendances sont plutôt aux lignes graphiques claires, aux designs épurés. Ginkoia a totalement réécrit son logiciel de caisse, avec l’accompagnement d’un ergonome.

 

Magasin physique et e-commerce, êtes-vous unifié ?

Pour simplifier votre quotidien, le stock entre votre commerce physique et votre e-commerce doit-être unifié. Réceptionner une commande web et pouvoir la préparer en magasin, fichier client unique alimenté aussi par l’activité e-commerce, maintenance simplifiée des stocks web sont des fonctionnalités à observer avant de choisir votre logiciel de caisse.

 

Législation, caisse certifiée NF525 / loi de finances 2018 ?

2018 a marqué un virage pour les commerçants sur leur logiciel de caisse avec la mise en application de la loi de finances 2018, votée en 2016. Cette législation oblige les éditeurs à certifier conformes les logiciels de caisse qu’ils produisent, en répondant à 4 critères principaux :

  • Les données doivent être inaltérables
  • Les données doivent être sécurisées
  • Les données doivent être conservées
  • Les données doivent être archivées

En cas de contrôle, l’éditeur doit pouvoir fournir une attestation de conformité, adaptée à la version majeure en place au sein des magasins utilisateurs.

Derrière le choix d’un logiciel de caisse se cache également la question de la sauvegarde des données : comment le sont-elles, à quelle fréquence, avec quels services de restitution ?

 

Le coût : abonnement, licence, maintenance

Depuis 10 ans, la facturation des logiciels de caisse a évolué vers le modèle de l’abonnement à l’utilisation. Contrairement au modèle licence initiale + frais de maintenance annuels, l’abonnement a un impact positif sur votre trésorerie. La facturation par abonnement a aussi l’avantage d’engager votre éditeur sur ses performances, tant l’engagement financier est réduit pour le client (selon les conditions de résiliation).

A vérifier, les éléments inclus à votre abonnement : accès au logiciel, sur quelles fonctionnalités incluses, accès à l’assistance téléphonique, mail, web, accès aux évolutions majeures et mineures, etc.

Les évolutions sont nécessaires, le logiciel de caisse doit à minima s’adapter aux évolutions légales, mais aussi aux mutations que connaît le commerce, aux nouveaux usages des consommateurs. Il doit aussi s'adapter à l'évolution de votre activité : croissance et création de nouveaux magasins (gestion multi-magasins, transferts de stocks, organisation centralisée, etc.).

 

Demander une démonstration du logiciel de caisse Ginkoia

Partager l'article :
S'abonner au blog
Pas de spam, mais du contenu pour vous aider dans votre métier 1 fois /mois ! Recevez les dernières publications faites sur le blog du commerce de sport.