Reporting de l’activité en boutique : quels indicateurs suivre ?

Damien Francou
Directeur Général Adjoint de Ginkoia, Damien Francou accompagne avec son équipe les acteurs du retail sport dans leur transformation digitale.
26 août 2021 - 3 mn

Un bon reporting boutique doit vous permettre 3 choses essentielles : suivre l’activité de votre boutique au quotidien, vérifier que les objectifs fixés sont atteints et revoir ou confirmer votre trajectoire d’entreprise. Les indicateurs (ou KPIs) suivis ne sont utilisables que s’ils sont comparés à des repères établis, en dates ou en chiffres. Mais il ne faut pas négliger l’importance du temps réel pour vous permettre de bien piloter votre activité (achats, stocks…). Voici quelques indicateurs à suivre pour le reporting de votre activité en boutique.

 

1. Les indicateurs classiques

 

Base de tout bon reporting de votre activité en boutique, le suivi de ces indicateurs vous permet un pilotage opérationnel efficace, ainsi qu’un regard fiable sur votre quotidien.

reporting-boutique-indicateurs-classiques

  • Le panier moyen : au top 1 de vos KPIs, il est une réelle indication sur la typologie de clients qui vient acheter dans votre magasin (chiffre d’affaires / nombre de transactions). Le panier moyen vous donne un diagnostic utile sur vos gammes de produits et de prix, ainsi que sur votre capacité à convertir vos visiteurs en acheteurs.
  • L’indice de vente : il s’agit du nombre moyen d’articles achetés par transaction. C’est un excellent repère d’appréciation quant à la réussite de l’expérience client dans votre magasin. Plus les achats sont élevés, plus cela signifie que vos clients apprécient vos produits et votre boutique, et que vos vendeurs sont efficaces.
  • Le coût acquisition d’un client : utile pour évaluer une stratégie commerciale ou une campagne de communication sur un temps donné, il se calcule en divisant les coûts marketing ou de vente par le nombre de clients acquis.
  • La fidélisation : qu’il s’agisse du pourcentage de clients fidèles, de clients non identifiés ou encore du nombre de nouveaux clients, ces indicateurs sont essentiels pour vous assurer de la performance de votre programme de fidélité. N’oubliez pas qu’une animation réussie de vos clients fidèles est indispensable pour la rentabilité de votre activité.


Des indicateurs plus évidents, mais à ne pas négliger : le chiffre d’affaires (global, par m², par vendeur…), la marge, le nombre de transactions par point de vente, etc.

 

2. Les indicateurs du e-commerce

Un reporting intelligent de votre activité en e-commerce se fait forcément par rapport à des objectifs précis. Charge à vous d’établir quels sont ces objectifs pour définir des indicateurs pertinents à suivre. Par exemple : si vous souhaitez augmenter vos ventes de produits sur un temps donné, sélectionnez des KPIs tels que le nombre de ventes quotidiennes et hebdomadaires, le taux de conversion ou les paniers abandonnés. Si vous avez plutôt en tête de fidéliser vos cibles, optez plutôt pour le taux de rétention, le suivi d’ouverture de vos mails, le taux de retour de vos clients sur votre plateforme, etc.

reporting-boutique-indicateurs-ecommerce

Voici tout de même quelques indicateurs du web les plus importants pour un bon reporting de votre activité :

  • Le taux de conversion : une conversion peut être toute action que vous considérez comme décisive pour votre activité (obtention d’adresse mail, ajout au panier, achat finalisé, paiement validé…). Une fois cette action définie, il suffit de diviser son nombre d'occurrences par le nombre de visiteurs sur votre e-commerce, multiplié par 100 pour obtenir votre taux de conversion.
  • Le taux d’abandon de paniers : très significatif pour évaluer l’expérience de vos clients et prospects dans votre boutique e-commerce, cet indicateur vous renseignera sur de potentielles améliorations à apporter. Par exemple : si vous constatez que beaucoup de clients abandonnent leur panier à la lecture de vos frais d’expédition, vous pourrez envisager de les réduire ou de proposer une livraison gratuite à partir d’un certain montant.
  • La valeur moyenne par commande : déterminant en e-commerce, cet indicateur peut vous aider à orienter votre stratégie marketing en fonction des canaux d’acquisition tout en vous apportant des données précieuses sur les habitudes d’achats de vos clients (produits favoris par catégorie, nombre de produits suggérés achetés)

 

3. Les indicateurs métiers

Un reporting réussi de votre activité en boutique s’appuie également sur des indicateurs en lien avec vos métiers spécifiques. En tant que gérant de plusieurs magasins de sport, vous devez suivre des KPIs propres à votre activité :

  • Le taux de productivité : pour mesurer la performance de vos techniciens vélos ou de vos skimans.
  • Le taux de réservation en location : indicateur important, il vous renseignera sur la performance de votre boutique notamment en activité saisonnière pour les skimans. Vous pouvez également suivre la part de produits réservés par rapport aux locations à l’arrivée en station pour une meilleure gestion de vos stocks et une visibilité sur les capacités commerciales de vos skimans ou autres techniciens-vendeurs.
  • La performance par marque : essentiel pour mesurer la pertinence de vos achats fournisseurs et pour connaître les habitudes d’achats de vos clients.
  • La météo : nombre de sports sont soumis aux conditions météo au jour le jour. Suivre ces conditions au quotidien en vous basant sur les années précédentes peut vous orienter sur la mise en avant de certains produits en fonction des saisons, les promotions à mettre en place ainsi que sur la gestion de vos stocks.

 

Le point clé d’un bon reporting de votre activité en boutique, c’est avant tout de suivre des indicateurs contextualisés et personnalisés. Maître à bord, il vous est indispensable de définir en amont et en fonction de vos objectifs les KPIs qui vous aideront à piloter votre entreprise au quotidien, à bien suivre la trajectoire que vous avez tracée. Dressez une liste des indicateurs à consulter - du plus classique au plus spécifique à votre métier - et appuyez-vous sur un outil logiciel qui vous éclairera et analysera les données de votre activité.

 


Vous souhaitez recevoir nos derniers conseils sur la gestion d’une enseigne ? Abonnez-vous au "Mag Retail du Sport par Ginkoia" !

iscription newsletter

Partager l'article :
S'abonner au blog
Pas de spam, mais du contenu pour vous aider dans votre métier 1 fois /mois ! Recevez les dernières publications faites sur le blog du commerce de sport.